Canadian Forest Service Publications

Approche de définition des classes de la Méthode canadienne de l’Indice Forêt-météo (IFM) fondées sur des données physiques pour l’Ontario (Rapport d'information GLC-X-29F). Hanes, C. C.; Wotton, B.M.; McFayden, C. et Jurko, N. 2021. Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Grands Lacs. Rapport d’information GLC-X-29F. 40p.

Year: 2021

Issued by: Great Lakes Forestry Centre

Catalog ID: 40502

Language: French

Series: Information Report (GLFC - Sault Ste. Marie)

Availability: PDF (download)

Mark record

Plain Language Summary

L'indice Forêt-météo (IFM) canadien a été introduit à l'échelle nationale en 1969 sous la forme d’un système de codes et d'indices basé sur quatre observations météorologiques (température, humidité relative, vitesse du vent, précipitations). Ces codes et indices sont communément interprétés et communiqués à l'aide d'un système de classification (p. ex. faible, modéré, élevé, extrême) par les agences de gestion des incendies. Les classes initiales du système IFM ont été déterminées en supposant qu'un petit nombre des « pires » jours de la saison des incendies devraient être classés comme « extrêmes » et la majorité des jours comme faibles. En utilisant l'Ontario comme exemple, ce rapport d'information présente une approche visant à mettre à jour la façon dont les classes du système IFM sont déterminées en associant une caractéristique importante des incendies (par exemple, la vitesse de propagation) à chaque code et indice. Le rapport compare ces deux approches en utilisant vingt-huit années de données historiques sur les conditions météorologiques et les incendies.